Le unschooling n’est pas de l’apprentissage dirigé par l’enfant

Traduction de « Unschooling is not “Child-Led Learning” » de Pam Sorooshian
Traduit de l’anglais par Béatrice Mantovani

Je ne parle pas de unschooling comme d’«apprentissage dirigé par l’enfant» et j’encourage les autres à ne pas utiliser ce terme, parce que je pense que l’abus de celui-ci a donné lieu à un malentendu très grave de ce que le unschooling est vraiment.

getting the butterfly ready for tagging

Le terme «apprentissage dirigé par l’enfant» met l’accent sur quelque chose de très important – que l’enfant est l’apprenant! Je ne pourrais être plus d’accord. Néanmoins, il cache aussi le rôle important que le parent joue en aidant et en soutenant et, oui, très souvent, en prenant l’initiative, dans l’investigation et l’exploration du monde qu’est le unschooling.

Sur une liste de unschooling, quelqu’un a demandé s’il était « correct », en tant qu’unschooler, de demander à son enfant s’il voulait qu’on lui lise un livre. Elle craignait que ça soit trop directif – qu’il faille attendre qu’il demande, s’il était intéressé. En d’autres termes, elle pensait que le unschooling devrait être entièrement «dirigé par l’enfant».

De telles questions me préoccupent, parce que c’est une telle distorsion, et une position tellement extrême et loin de la réalité de la vie unschooling que ma famille a vécue.

Le unschooling est plus comme une danse entre des partenaires qui sont si parfaitement en phase l’un avec l’autre qu’il est difficile de dire qui guide. Les partenaires sont sensibles aux indications de chacun, aux petits mouvements, aux légers décalages, et ils réagissent. Parfois, l’un dirige et parfois l’autre.

IMG_8667

Demander à un enfant s’il veut qu’on  lui lise un livre ne doit pas être différent que de lui demander s’il veut aller dehors jouer aux pirates ou de vous aider à faire un gâteau ou laver le chien ou faire un jeu.

Demander aux enfants s’ils veulent faire quelque chose fait très très souvent partie du unschooling. C’est une énorme partie du unschooling.

Le unschooling c’est également “semer”- apporter des idées, des objets, des expériences, des possibilités de toutes sortes dans leur vie. Nous ne les forçons pas. Mais nous ne manquons pas de proposer. Et nous recommandons souvent, aussi. Et de temps en temps nous disons: «Je pense que vous devriez …. ».

Le unschooling n’est pas de l’apprentissage dirigé par l’enfant.  Il n’est pas non plus dirigé par le parent ou l’enseignant. Il est axé sur l’enfant. L’enfant est pris en compte. L’enfant est soutenu.

IMG_2305

Quand quelqu’un demande s’il est normal de demander à leurs enfants s’ils veulent lire avec eux, je suis vraiment inquiète qu’ils prennent une approche beaucoup trop non-interventionniste – une approche passive – qu’il s’assoient et attendent que les enfants viennent les voir avec des idées de ce qu’ils veulent faire. Les parents unschoolers sont très impliqués dans leur rôle d’offrir le monde à leurs enfants. Savoir quand faire marche arrière et quand intervenir et participer activement est un art, mais même quand les enfants sont occupés à poursuivre leurs intérêts de leur propre chef, les parents unschoolers sont attentifs et préparés à offrir des améliorations ou des extensions ou des alternatives, etc .

Appeler ça «apprentissage dirigé par l’enfant» donne une fausse impression. Ça amène les gens à penser que  unschooling veut dire attendre qu’un enfant dise à sa mère: “Je veux faire des maths.” Ce n’est pas du tout comme cela que ça fonctionne.

Publicités

3 réflexions sur “Le unschooling n’est pas de l’apprentissage dirigé par l’enfant

  1. J’utilisais ce terme, mais en effet il laissait perplexe du monde et je me devais souvent d’expliquer…je ne vais plus l’utiliser….Stimuler en effet, proposer et guider….
    merci pour la traduction !

  2. Bonjour, merci pour cet article qui éclaire bien ce qu’est vraiment le unschooling, qui est l’inverse de laisser son enfant en « friche » (comme certain voudrait le faire croire sur le web). Notre famille pratique un enseignement formel (avec livres) mais en fait je réalise, à la lecture de cette note, que nous pratiquons aussi une forme d’unscholling, un peu comme d’autre faisait de la prose sans le savoir :D.

Les commentaires sont fermés.