Ce que mes enfants apprennent dans les jeux vidéos

de Stéphanie Meloche
(Article republié ici avec son autorisation. Original sur son blog.)

ATTENTION ! J’EXPLIQUE UNE SOLUTION DU JEU ZELDA SKYWARD SWORD !!! (Pas quelque chose de gros, mais quand même, certains m’en voudraient peut-être d’avoir vendu la mèche alors soyez avertis !)

 

Mes enfants ne sont pas seuls dans une pièce à jouer à des jeux simplement parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire ou parce que mon conjoint et moi ne sommes pas disponibles; on ne se sert pas des jeux vidéos comme d’une gardienne, d’un parent ou d’un ami pour notre enfant !

On les accompagne en étant présent, à côté d’eux pendant qu’ils jouent. On discute avec eux, on commente, on les regarde jouer…Parfois on joue avec eux ! On cherche des solutions sur Internet pour eux ; on leur apporte des collations, quand on croit qu’ils ne prennent plus plaisir à jouer (agressivité, frustration) on leur propose une pause…Ou une autre activité intéressante ! Bien sûr, je ne peux jouer autant qu’eux ; mais nous avons aménagé la maison de façon à pouvoir toujours être près d’eux, disponible quand ils en ont besoin !

Concrètement, voici une liste de ce que mes garçons de 8 et 11 ans ont appris ces derniers mois, d’abord dans le jeu Zelda Skyward Sword ;

  • Ils ont pratiqué leur lecture ! Il y a BEAUCOUP de textes à lire (je dirais l’équivalent de trois romans pour jeune adolescent et peut-être plus avec les répétitions) et ont améliorés leur fluidité et leur rapidité de lecture ;
 
  • Ils ont travaillé la compréhension de textes ; pas le choix, si on veut comprendre toutes les énigmes et les directives données par les personnages ;
  • Ils ont travaillé la compréhension du sens des mots selon le contexte ; il y avait beaucoup de mots nouveaux pour eux et ils relisaient (d’eux-même) plusieurs fois en émettant des hypothèses et parfois devaient revenir lire les directives d’un personnage pour chercher une autre signification ;
  • Ils ont acquis beaucoup de vocabulaire ; ils me demandaient souvent la signification de nouveaux mots et comme ils reviennent plusieurs fois dans les textes ils s’en souviennent encore ;
  • Ils ont travaillé la résolution de problèmes (et mon conjoint et moi également ; certains étaient de vrais défis ! ) ; il y a BEAUCOUP d’énigmes, de séquences assez complexes qu’on doit réaliser dans le bon ordre et TOUT le jeu est conçu de manière à ce qu’on doive réaliser plusieurs « quêtes » dans un certain ordre pour « ouvrir » la suite de la quête principale, de nouveaux indices ou d’autres quêtes connexes…On doit revenir plusieurs fois dans les différents mondes pour reparler à des personnages qui ont de nouvelles informations (et on ne le découvre qu’en cherchant et en émettant des hypothèses), ou pour utiliser de nouvelles compétences acquises lors de défis, combats, résolution d’énigmes (comme une plus grande force de notre épée, la capacité de respirer sous l’eau, la détection d’objets, etc.). Il y a entre autre, des casse-têtes assez complexes pour ouvrir des portes qui nous ont donnés du fil à retordre ! Celui-ci par exemple :

 

Chaque carré représente une salle et les rectangles verdâtres des portes ; on doit déplacer les salles de façon à pouvoir passer de l’une à l’autre par les portes (selon où on se situe, ce qui change après avoir réussi à passer chaque salle). Dans chacune des salles, il y a un parcours à réaliser dans le bon ordre exemple : tirer avec notre fronde sur une plante qui laisse tomber une goutte d’eau dans la lave qui se solidifie en petit île rocheuse flottante, monter dessus (elle se déplace toute seule), tuer quelques bestioles pour ne pas qu’elles nous fassent tomber, atteindre avec notre grappin une cible pour s’y accrocher et pouvoir atteindre une autre porte et l’ouvrir, revenir sur nos pas, passer la porte pour actionner un levier (qui fait refermer la porte mais ouvrir une autre), etc. etc. Si la séquence n’est pas parfaitement réalisée en effectuant les démarches aux bons moments (et dans l’ordre, toujours), on doit tout recommencer !

Et celui-là :

 

Chacun des cercles tourne dans un certain sens quand on actionne un bouton avec notre fronde ; certains cercles (les petits) tourne de plus d’un tour et les plus grands de moins d’un tour et ils ne vont pas tous dans le même sens en même temps ! Certains éléments ne bougent pas à certains moments ce qui peut bloquer certaines stalles ; on doit réussir à aligner les stalles et trois sections d’un pont en pierres en une seule ligne en actionnant les boutons dans le bon ordre.

  • Ils ont travaillés plusieurs autres notions comme ; la musique (rythme), le calcul (ramasser des émeraudes et acheter des objets et des potions), la persévérance (recommencer parfois plusieurs fois un même combat ou une longue séquence), leur créativité (parfois on doit chercher vraiment beaucoup et essayer plusieurs choses sans avoir d’indices) ;
Dans cette séquence, les trois yeux regardent dans tous les sens ; lorsqu’on s’approche d’un oeil il se met à nous suivre. L’astuce (qu’on a mis du temps à comprendre !!) consiste à rapprocher une caisse pour la placer à endroit précis qui est exactement le point où se croise les trois espaces où on est assez près des trois yeux en même temps pour qu’ils se synchronisent (ouf ! pas certaine d’être clair là). Bref, par la suite Link doit sortir son épée et faire des cercles devant lui pour « étourdir » les trois yeux, ce qui ouvre la porte !
  • Ils ont développé leur aptitude à se repérer sur un plan et une carte (parfois les cartes comportent différents niveaux de planchers ce qui complexifie la chose) ;
  • Ils ont développé leur capacité à visualiser en trois dimensions (comme lorsqu’ils devaient trouver la façon d’insérer des clés en 3D dans une serrure) ;
  • Ils ont travaillé leur mémoire ; entre autre dans le désert, il y a des chemins sur lesquelles on peut marcher sous le sable mais on ne les voit que sur une carte qu’on doit refermer pour avancer…Et si on marche à côté, on meurt. Il y a aussi toutes les séquences et indices qui ne font sens qu’après avoir réalisé certaines épreuves ; on doit alors se souvenir qui a dit quoi sur la suite des choses si on veut continuer la partie ;
  • Je dois ajouter aussi tous les intérêts, questions et/ou discussions que ce jeu a déclenché ou alimenté ; les pierres précieuses, les jeux de rôles, l’invention d’histoires et d’aventures, les araignées, les dragons (mythologie et légendes), l’aérodynamisme (oiseaux et avions), la conception de dessins en 3D à l’ordinateur (avec le programme sketchup de Google, ils ont essayé de reproduire la clé qu’on voit ci-dessus), le dessin, la couture (ils ont essayé de se fabriquer des chapeaux comme celui de Link), le travail du bois (épées et boucliers), la décoration intérieur (ils ont cherché et trouvé plusieurs images et vidéos de chambres et pièces décorées comme les paysages du jeu et conçu et dessiné la déco de leur future chambre), les volcans, l’architecture, la sculpture…
Voilà un bon résumé…Sûrement pas complet, mais cela peut vous donner une bonne idée ! Dans la deuxième partie de cet article, j’aborderai les apprentissages qu’ils font dans le jeu MINECRAFT ! C’est absolument inimaginable les possibilité de ce jeu qui est génial (du mot « génie » rien de moins) !
Publicités